jeudi 3 novembre 2016

La saison n'est pas encore finie

Le baguage au Fort-Vert continue tout le mois de novembre tant que les conditions météo le permettent.
L'essentiel du flux migratoire est passé pour presque toutes les espèces maintenant. Le mois d'octobre est resté assez classique sans afflux particulier mais avec des scores assez bon par rapport à d'autres stations similaires et compte tenu du fait que la trappe helgoland est non opérationnelle cette année. Moins de "grands turdidés" donc au final dans le bilan des captures. (c'est sur ce groupes d'espèces que le système de la trappe est le plus efficace sur le site du Fort-Vert)

En ce début novembre les Merles sont encore au rendez-vous, suivi des Grives mauvis. Quelques litorne se font également prendre parmi les grands groupes en halte sur le site.
Pas de Mésanges cette année, ni beaucoup de Roitelets comme en 2015.
Néanmoins l'automne étant exceptionnel en nombres d'espèces sibériennes présentent en Europe de l'ouest, nous ne sommes donc pas " à l’abri" d'une surprise d'ici la fin du mois.

Grive litorne - F 1A

Sizerin cabaret - M 1A

Pinson du Nord - M +1A
Bécasse des bois

Bécasse des bois - 1A


 A noter un contrôle d'un Merle noir adulte bagué en Grande-Bretagne dans un flux de Nord les dernières 24h. Une donnée pas fréquente dans ce sens là! Nous avons essentiellement des Merles bagués au Fort-Vert et contrôlés ou repris en période hivernale en Grande-Bretagne.
Merle noir - M +1A (bague London)

jeudi 13 octobre 2016

News photos


Pouillots à grands sourcils (déjà 15 ind. capturés cet automne; un afflux sans précédent est constaté chez cette espèce cet automne en Europe de l'ouest)

Fauvette à tête noire - bague espagnole (une première pour la station!)

Fauvette à tête noire - bague tchèque ! (inédit en région)

Fauvette des jardins - bague allemande (contrôle étranger le plus lointain pour cette espèce)
Fauvette à tête noire - bague néerlandaise

Fauvette à tête noire - bague britannique

Grive litorne - 1ère de l'automne (mâle de 1ère année)

Grive draine - 1ère de l'automne ( ind. de 1ère année)
Tarin des aulnes - mâle adulte

mardi 20 septembre 2016

Septembre

Depuis le 5 septembre, l'intensité des sessions de capture est nettement montée puisque nous sommes maintenant toujours au dessus de la barre des 100 captures journalières, voir 200 (3x), voir 300 (1x) sauf 2 journées où un autre bagueur à pris les rennes de la station ;-))) On ne citera pas son nom! Néanmoins il a capturé le premier PGS de la saison le we dernier!

Pouillot à grands sourcils - Phylloscopus inornatus, capturé ce 20 septembre
PGS de 1ère année (1A), notez les rectrices très pointues


Cette semaine s'annonce vraiment très bonne avec déjà 470 captures en 2 jours malgré les passages pluvieux sur ces 2 sessions.
Le nombre de contrôles étrangers augmente aussi avec des oiseaux de Belgique, de Grande-Bretagne, des Pays-Bas ainsi qu'une tête noire adulte baguée en Espagne.
Les Fauvettes à tête noire sont toujours bien présentes et le passage du Rougegorge monte en puissance. Tout les résultats détaillés sont sur Trektellen comme d'habitude.

A noter également que nous tournons avec un dispositif plutôt réduit ces derniers temps, dû au manque d'aides-bagueurs confirmés pour ouvrir plus...(à bon entendeur)

Parmi les autres nouvelles pour ceux qui n'auraient pas suivi, c'est la capture le 09 septembre d'un Roselin cramoisi!! Une espèce que l'on espérait depuis un petit moment à la station!
C'est donc une nouvelle espèce capturée en plus. La 95ième.
Roselin cramoisi - Carpodacus erythrinus, ind. de 1ère année (1A)

Et pour finir en photo l'une des dernières Fauvette babillarde de la saison. Avec un iris particulièrement clair.

Fauvette babillarde - Sylvia curruca

mercredi 31 août 2016

Il était temps!

Petite mise à jour du blog pour ce dernier jour du mois d'août.

La station a accueilli une nouvelle fois le stage de formation de l'association Cap-Ornis Baguage en collaboration avec Eden62 la semaine dernière. 5 bagueurs étaient présent pour encadrer 8 stagiaires sur 3 sites de baguage différents.
Un stage de qualification au permis de bagueur généraliste était également organisé sous la houlette cette fois du CRBPO.

Une fois n'est pas coutume la météo fut excellente globalement.
Ce sont donc plus de 1 000 oiseaux qui ont pu être capturés durant ces 5 jours remplissant donc les objectifs de chacun, qualifiants et stagiaires.

Les points fort de ce stage sont les échanges qui ont lieu entre bagueurs, stagiaires, qualifiants et le crbpo. Convivialité et bonne humeur avec la rigueur nécessaire durant les opérations de baguage.


Stage 2016
Nouvelle réussite donc semble t'il à l'unanimité!


Côté station, le mois d'août fut assez calme avec semble t'il un décalage assez marqué sur les dates de migration et un faible nombre d'oiseaux, toujours en lien avec le mauvais printemps.
Les sites du littoral ne sont pas très gâtés cette année avec un passage jusqu'à présent peu marqué (au moins en région).

1166 captures pour le mois d'août avec en espèces "sympa" 1 Torcol, 1 Engoulevent, 1 Gobemouche gris, quelques Gobemouche noir et Rougequeue à front blanc.

Engoulevent d'Europe, Caprimulgus europaeus 3ième capture pour la station en 3 ans

Détail de l'aile, mâle de première année

Les jours qui arrivent devraient voir les effectifs de Fauvette à tête noire et bientôt de Rougegorge gonflés, alors que c'est déjà bientôt la fin pour les Fauvettes grisette, babillardes et autres Rousserolles verderolles par exemple.


Les deux seuls contrôles étrangers à ce jour concerne la Rousserolle effarvatte avec un oiseau bagué en Belgique et un second bagué en Suède.

Bague "Stockholm"
Rousserolle effarvatte - 1A - bagué en Suède cette année

mercredi 3 août 2016

Nouvelle saison

Les sessions de capture ont recommencées depuis une quinzaine de jours maintenant sur la station.
Comme chaque année le suivi sera quotidien jusque la fin novembre.

758 oiseaux ont été capturés du 15 juillet au 1 août.

Notons pour l'instant le faible nombre de Fauvette grisette et babillarde. La mauvaise météo durant la période de reproduction en est surement la cause.
Le nombre de Pouillot véloce et de Merle noir plutôt supérieur à la moyenne habituelle à cette époque. Avec une majorité de jeunes n'ayant pas entamés leur mue post-juvénile.

Pour les espèces "forestières" les oiseaux capturés actuellement ne sont pas (encore) en migration, il s'agit de nicheurs locaux en dispersion et finissant leur mue avant d'entamer leur migration.
Les Rousserolles, Phragmites, Hypolaïs, Rossignols sont quand à eux déjà en migration.

La première quinzaine d'aout est habituellement très calme sur le site. A voir cette année si ce sera également le cas.

mercredi 6 avril 2016

Nous avons repris le baguage à la fin du mois de mars à l’occasion de la migration pré-nuptiale.
Ce printemps en plus des 10 jours du 11 au 21 avril nous avons étendu la période de capture avec des sessions les 2 semaines précédentes et suivantes la période du 11 au 21 avril.

Nous n'utilisons pas de leurres acoustique sur cette période, nous baguons et relâchons les oiseaux aux filets afin de perturber le moins possible les espèces ayant entamés leur reproduction.

Les premières sessions sont dominées par le Pouillot véloce. C'est un oiseau assez précoce chez les passereaux. Les véloces reviennent en nombre dès le mois de mars de leurs quartiers d'hivernage.

Nous contrôlons aussi de nombreux oiseaux que nous avons bagués lors des précédents programmes avec souvent la même interrogation: Est-ce juste un migrateur ayant fait deux fois halte au même endroit? ou un oiseau installé dans le secteur?
Nous pouvons répondre avec certitude à ces questions si l'oiseau présente des caractères sexuels (protubérance cloacale, plaque incubatrice, ...) et lorsque nous le recontrôlons encore en période de reproduction lors du STOC capture.

Les premières espèces suivantes ont été entendu: Pouillot fitis, Coucou gris, Locustelle tachetée; Fauvette grisette


Pouillot fitis


Mésange bleue - femelle adulte ayant les contours du bec recouvert de pollens

lundi 1 février 2016

Quelques retours sur les mouvements de Mésanges noire cet automne

La Mésange noire,  Periparus ater est un oiseau connu pour se regrouper en bande à l'approche de l'hiver, avec des groupes dépassant parfois largement les 100 oiseaux.
Les populations les plus septentrionales migrent parfois vers le sud en très grand nombre. On parle alors d'invasions. Ce qui fut le cas cette année dans le nord de la France.





Comme pour d'autres espèces, nous avons classiquement contrôlé quelques oiseaux bagués un peu plus au nord sur leur route migratoire (Belgique, Pays-Bas).
Un oiseau bagué au Fort-Vert a ensuite été contrôlé dans les dunes de la Slack, là aussi c'est assez classique.

Puis 12 oiseaux ont été contrôlés de 3 à 14 jours après avoir été bagués au Fort-Vert sur des sites plus septentrionales (France, Belgique, Pays-Bas), ce qui est assez atypique!

Les Mésanges seraient donc reparties vers l'Est assez rapidement après leur passage sur le littoral de la région.

Peu d'explication à ce phénomène, si ce n'est des hypothèses... La Mésange noire étant inféodée aux forêts de résineux, les bandes d'oiseaux seraient restées peu de temps dans la région, ne trouvant pas assez de ressources. Ses zones d'alimentations étant essentiellement dans les boisements avec une forte proportion de résineux...

Quoique qu'il en soit, il est assez inhabituel d'avoir autant de retours en si peu de temps sur une espèce forestière.